Banniere Ministère
 Flash Info TELECHARGER L’AVIS A MANIFESTATION D’INTERET DANS LE CADRE DU RECRUTEMENT DE DEUX OPERATEURS POUR LA MISE EN OEUVRE DES DEUX COMPOSANTES OPERATIONNELLES DU PROJET D’APPUI AU DEVELOPPEMENT DES FILIERES PROTEINIQUES (PADEFIP) - - - - TÉLÉCHARGER TOUS LES DOCUMENTS DE CAPITALISATION RÉALISER AVEC L’APPUI DU PAORC/ENABEL - - - - TELECAHERGER LE CALENDRIER/PROGRAMMATION HEBDOMADAIRE DES MARCHES AGRICOLES ET A BETAIL DU BENIN - - - -
ACCUEIL LE MINISTERE ACTUALITES PROJETS/PROGRAMMES  TEXTES DOCUMENTS COMMUNIQUES FORUM CONTACT ARCHIVES
                           
Accueil
>>> Agriculture

Boni Yayi, champion de l’agriculture

Ses pairs de l’Union africaine l’ont consacré champion de l’agriculture pour sa cause en faveur de la renaissance agricole en Afrique. Lors de la 38è session de la Conférence de la FAO, lundi 17 juin 2013 à Rome, le président de la République a revêtu ce manteau à merveille. L’Agence onusienne lui a servi de tribune pour mobiliser les partenaires autour du monde rural.

L’agriculture africaine et le monde rural restent encore dans la précarité ». Le constat émane du Président de la République qui tirait la sonnette d’alarme, le 17 juin 2013, à l’ouverture de la 38è session de la Conférence de la FAO. Boni Yayi soutenait que la situation interpelle d’autant
que les prévisions estiment à deux milliards la population africaine dont plus de 60 % seront des jeunes de moins de 30 ans, d’ici à l’an 2050.
Pour rendre l’agriculture africaine performante, il énonce une série de défis que le continent doit relever. Le premier, estime le chef de l’Etat, est celui du foncier qu’il juge comme la condition nécessaire à l’éclosion de l’esprit d’entreprendre dans le monde rural. « Nous avons la nécessaire obligation d’entreprendre une véritable réforme foncière qui garantisse à la fois le droit de propriété des grandes fermes commerciales porteuses du développement, de l’emploi des jeunes et des femmes et l’existence des petites exploitations, canaux importants de redistribution des revenus », défend le Président de la République. Secundo, il indique que la transformation économique et sociale du monde rural est nécessaire si l’on
veut attirer la jeunesse africaine vers les métiers du sol. « Les jeunes Africains ne veulent plus être les agriculteurs traditionnels qu’ont été leurs parents et leurs grands-parents. Afin de rendre le secteur plus attractif pour les jeunes, il faudra moderniser l’agriculture, accroitre sa productivité, relever les revenus et développer les liens avec les marchés d’exportation », souligne-t-il. Pour lui, la transformation économique et sociale ne peut s’opérer sans les infrastructures adéquates, aussi bien en termes d’aménagement hydro-agricoles, de stockage qu’à travers les infrastructures d’accès aux marchés, à savoir les routes, les pistes et les diverses technologies de l’information et de la communication, ainsi que les mécanismes de gestion des risques. Au-delà des aspects liés aux infrastructures, poursuit le chef de l’Etat, les petits exploitants agricoles
devront avoir accès non seulement à des semences plus productives et à des intrants à moindre coût mais aussi à la recherche et à la technologie.

Repenser le financement


Le troisième défi que relève Boni Yayi reste celui du financement qu’il faut repenser et construire. « Il nous revient de valoriser la terre et de faire en sorte que l’architecture bancaire et financière de nos Etats la reconnaisse comme l’un des avoirs économiques les plus tangibles des Africains », précise-t-il. Le Président de la République estime que pour un financement stable et pérenne de l’agriculture, il faudra aller au-delà des opportunités qu’offre le système bancaire classique, en mettant à contribution les financements innovants appropriés.
Le développement de l’agro-industrie est tout aussi nécessaire. « Le développement de l’agriculture, juge-t-il, est intrinsèquement lié à notre capacité à créer des activités agro-industrielles le long de la chaîne de valeur ». Du moment où le continent s’est assigné l’objectif d’accroître la contribution du secteur manufacturier d’au moins 25% du PIB d’ici 2030, la création d’une chaine de valeur agroalimentaire réunissant les producteurs, les transformateurs, les spécialistes en commercialisation, les détaillants et les groupes de soutien constituent sans aucun doute le chemin le plus court pour y parvenir. Au-delà des outils mis en place par l’Union africaine pour répondre à ces défis, le chef de l’Etat a salué l’initiative des Pays du G8 en faveur de l’Afrique, à travers la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition, lancée en 2012 à Washington aux Etats-Unis.

Gnona AFANGBEDJI

 

 

 
Mot du Ministre
Biographie
Agenda
     
 
 
 
 
SERVICES AUX USAGERS
Formation en alimentation et nutrition et en transformation des produits agricoles

Vérification technique

Suivi -Appui -Conseils

Permis d’importation pour les végétaux et produits végétaux

Inscription des structures prestataires de services en alimentation et nutrition au répertoire des intervenants en nutrition au Bénin

Formation en alimentation et nutrition et en transformation des produits agricoles

Contrôle qualité des produits agricole d’exportation et d’importation pour délivrance bulletin d’expertise et certification de contrôle

Contrôle et conseils pour la délivrance du certificat de qualité

Contrôle et certification des semances et plants

Certificat phytosanitaire pour l’exportation des végétaux et produits végétaux

Délivrance de certificat phytosanitaire pour l’exportation des végétaux et produits végétaux

Analyse au vu de la législation alimentaire pour importation

Délivrance de permis d’importation pour les végétaux et produits végétaux

Délivrance de l’autorisation d’expérimentation de produits phytopharmaceutiques.

Délivrance d’agrément (autorisation provisoire de vente ou homologation) des produits phytopharmaceutiques

Délivrance d’agrément professionnel requis pour la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques et leur utilisation par les prestataires de services

Délivrance d’agrément professionnel pour l’application des fumigants

Vérification technique

>>> Toutes les démarches administratives
 
  © 2014 - MAEP -
TOUS DROITS RESERVES
  Mentions Légales
  Analyse de taux d'audience
LE MINISTERE ACCES DIRECT LIENS UTILES
Le Ministre
Le Cabinet
Les Directions Centrales
Les Directions Générales et Tech
Les Organismes et Agences
CONTACT
ACTUALITES DU MAEP
TEXTES
DOCUMENTS
LOI FONCIERE
SONDAGES